Livraison gratuite partout au Canada à l'achat de 38$ et plus // Cadeau à l'achat de 50$ et plus

Zéro déchet : comment impliquer les enfants

Ce sont nos enfants qui continueront ce que nous avons commencé lorsque nous ne serons plus là; les impliquer dans notre démarche zéro déchet est donc une excellente façon de leur enseigner comment contribuer pour protéger la planète. Mais à quel âge est-il possible de les initier, et comment pouvons-nous les amener à collaborer ?

 

De 1 à 4 ans

Il n’est jamais trop tôt pour donner l’exemple. Les jeunes enfants apprennent par imitation, c’est donc important de le leur montrer, même à cet âge.

Par exemple, pour favoriser leur développement cognitif, commenter nos gestes au quotidien les aide entre autres à mémoriser le nouveau vocabulaire; pourquoi ne pas en profiter pour leur expliquer que les restes de nourriture vont dans le bac de compostage et non à la poubelle ? On peut aussi féliciter notre petit bout de chou lorsqu’il choisit le bon contenant !

 

De 5 à 11 ans

La rentrée scolaire est un moment idéal pour impliquer nos enfants dans le processus zéro déchet.

Pense à réutiliser les cartables et les couvertures en carton (Duo-Tang) qui sont un peu usés, mais encore en bon état; reprends les cahiers Canada non terminés (j’en ai vu avec seulement 4 feuilles écrites après une année !). Les étuis et sacs d’école n’ont pas besoin d’être changés tous les ans non plus. Répare ce qui peut l’être.

De plus en plus d’établissements scolaires encouragent la récupération des fournitures, ce qui fait que ton enfant ne se sentira pas mal de ne pas avoir du matériel tout neuf.

 

À partir de 12 ans

Les adolescents commencent à penser par eux-mêmes et à avoir leur opinion sur tout. S’ils connaissent le zéro déchet depuis qu’ils sont tout petits, ils auront probablement intégré certains principes, et prendront de meilleures décisions lors de leurs dîners à l’école, par exemple.

Même s’ils sont informés du zéro déchet depuis peu, ils voudront sans doute modifier certains de leurs comportements en voyant nos efforts. Ce qui a fonctionné le plus avec mes enfants, c’est lorsque je les ai amenés à faire des calculs; ils adorent l’eau pétillante, et nous achetions au moins 4 litres par semaine. En nous procurant un appareil à eau gazéifiée, nous avons évité de jeter 208 bouteilles par année. Ils ont estimé qu’après 5 ans, nous allions en épargner 1040, et que si 5 autres familles faisaient de même, cela correspondrait à 5 200 contenants de moins au recyclage !

 

Prendre conscience

En signalant certains comportements que je trouve inacceptables, comme un bac de compostage qui sert de poubelle, mes enfants constatent de plus en plus de situations par eux-mêmes. Un jour, mon grand m’a fait remarquer le double emballage sur un produit à l’épicerie, me disant que c’était complètement inutile.

La première étape commence par le fait de prendre conscience de ce qui se passe. Plus tard, les gestes suivront, pas à pas.

 

Défi du mois

Interroge ton garçon ou ta fille : quelle action peut être posée pour s’impliquer dans la protection de son environnement ? Nos enfants ont souvent de bonnes idées auxquelles nous n’avions pas songé, c’est surprenant ! 

N’oublie pas : une étape à la fois. Mieux vaut miser sur l’habitude d’un comportement qu’essayer de leur en demander trop. Gageons qu’ils y prendront goût !

 

 

Mélanie Ruel - allezose.ca


Mélanie Ruel est coach personnel, réviseure et auteure d’Allez, ose !, le guide pour traverser le mur de la peur. Son prochain livre, sur la gestion du temps d’écran chez les enfants, sera publié au printemps 2021. Passionnée de la nature, sa mission est d’élever le niveau de conscience et le sentiment d’urgence du plus grand nombre de gens possible pour protéger l’environnement.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés