Livraison gratuite partout au Canada à l'achat de 38$ et plus // Cadeau à l'achat de 50$ et plus

Excuse no1: le zéro déchet, c’est compliqué !

Le zéro déchet, c’est compliqué !

La tendance zéro déchet prend de l’ampleur ; des épiceries zéro déchet ont vu le jour, de plus en plus de commerces acceptent les contenants réutilisables et de nouveaux produits compostables pour remplacer ceux fabriqués en plastique sont maintenant disponibles. Malgré tout, plusieurs personnes hésitent encore à se joindre au mouvement, pour toutes sortes de raisons (ou d’excuses…). Je te suggère de démystifier l’aventure zéro déchet ; chaque mois, nous examinerons une de ces excuses, et je te proposerai un petit défi. Prêt(e) ? Allons-y !

 

Excuse no1: le zéro déchet, c’est compliqué !

Au contraire, c’est très simple… c’est plutôt le fait d’adopter de nouveaux comportements et habitudes qui est laborieux, et encore là, c’est une question de perception !

Le problème, c’est lorsque nous cherchons à en faire trop à la fois. Pour que les choses soient simples, rendons-les simples ! Tout part de soi.

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser au zéro déchet, j’ai lu plusieurs livres et articles sur le sujet. Je voulais protéger l’environnement, et je me comparais aux adeptes les plus engagés. Grosse erreur : j’étais découragée ! De plus, je prenais conscience de tout ce que je mettais aux ordures : les emballages, les produits jetables, le plastique omniprésent partout… Je voyais ceux de mon entourage qui consommaient sans se soucier de l’impact de leurs déchets, et je ne cessais d’essayer de les rallier à ma cause, en leur énumérant les conséquences. Je voulais changer le monde !

J’ai fini par comprendre que je devais le faire une personne à la fois. À commencer par moi. En effet, j’étais moi-même loin d’être parfaite, et j’avais encore beaucoup à apprendre et à mettre en pratique avant de souhaiter convertir les gens à ma vision des choses. Mais surtout, je devais rendre le zéro déchet simple à appliquer au quotidien.

Vouloir éliminer tout déchet avec deux enfants à la maison n’était pas une mince affaire ; c’était surtout irréaliste ! Au fil de mes lectures, j’ai constaté qu’il existe plusieurs façons de réduire nos déchets ; alors, j’ai trouvé ma solution. J’ai commencé à faire des choix différents, doucement, jusqu’à ce qu’ils deviennent une habitude. Et lorsque l’habitude est installée, il n’y a pas plus simple !

 

Défi du mois

Ce mois-ci, je te propose de choisir une action à poser pour réduire tes déchets, et de t’engager à la faire pour les 30 prochains jours. Tu ne sais pas par où commencer ? Voici des exemples de changements que j’ai mis en place graduellement ces dernières années :

  • Acheter des torchons lavables pour faire la vaisselle (j’en ai trouvé chez IGA, en paquet de 4, et offerts en plusieurs couleurs. Un côté est en microfibres, et l’autre en mailles pour récurer. Je les adore !)
  • À l’épicerie, privilégier la nourriture en contenant de vitre plutôt qu’en plastique, et conserver les pots pour y ranger les restes. L’avantage, c’est que l’on voit bien à travers, donc moins de risque de les oublier au fond du frigo !
  • Acheter des serviettes hygiéniques lavables ou une DivaCup au lieu des tampons et serviettes jetables. En plus de réduire considérablement les déchets, c’est économique !

N’oublie pas, choisit une petite action qui sera facile à faire pour toi. En la répétant, elle deviendra une habitude, et tu auras fait ton premier pas vers le zéro déchet ! Compliqué ? Non ! Simple, et bon pour l’environnement !

 

Mélanie Ruel - allezose.ca

Mélanie Ruel est coach personnel, réviseure et auteure d’Allez, ose !, le guide pour traverser le mur de la peur. Son prochain livre, sur la gestion du temps d’écran chez les enfants, sera publié au printemps 2021. Passionnée de la nature, sa mission est d’élever le niveau de conscience et le sentiment d’urgence du plus grand nombre de gens possible pour protéger l’environnement.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés