Livraison gratuite partout au Canada à l'achat de 38$ et plus // Cadeau à l'achat de 50$ et plus

Excuse no 4: le zéro déchet, c’est impossible avec des enfants !

Un autre argument pour lequel nous pouvons rejeter le zéro déchet, c’est de penser que, de toute façon, ce sera irréalisable avec des enfants. En fait, c’est faisable, et c’est d’ailleurs une excellente raison de s’y mettre ; cela montre un bel exemple de vivre selon ses valeurs et ses convictions, en plus de démontrer que chaque petit geste compte pour protéger l’environnement.

Voyons ce qui nous fait croire que le zéro déchet et les enfants ne font pas bon ménage.

 

Les fêtes génèrent des déchets, et je n’y peux rien

Oui, c’est vrai, les anniversaires et autres fêtes génèrent la plupart du temps plusieurs déchets : chapeaux, nappes en plastique, couverts jetables, emballages de toute sorte. Et si nous faisions différemment ? Se servir de napperons ou manger directement sur la table ; fabriquer nous-mêmes nos chapeaux de fête en récupérant les nombreux élastiques que nous trouvons en faisant notre épicerie et en faire une activité ; utiliser la vaisselle de la maison et en profiter pour faire participer les enfants au nettoyage. Et pour les cadeaux ? Saisir l’occasion de sensibiliser les enfants à la surconsommation et leur faire vivre des expériences plutôt que d’acheter des choses matérielles.

 

 

C’est impossible d’être zéro déchet avec les lunchs des enfants

Dans un monde où tout doit être vite fait, les collations et repas emballés individuellement ont la cote. Pourtant, il existe des solutions simples pour réduire les déchets, sans pour autant se donner du fil à retordre pour tout gérer. Des crudités, des fruits, un morceau de pain, des graines de tournesol (plusieurs écoles et garderies les acceptent) ne sont que quelques exemples de collations rapides et sans emballage ; il suffit de les acheter tels quels à l’épicerie, et de magasiner au vrac pour les graines.

Une bonne soupe dans un thermos est le repas préféré de mon plus jeune. Il prépare également des roulés au thon, avec sa propre recette !

 

Mes enfants aiment bien les gâteries à l’occasion ; je ne veux pas les en priver

Le maïs soufflé, les croustilles, le chocolat, les biscuits, la crème glacée, tous ces desserts sont non seulement emballés, mais remplis de gras et de sucre. Ce n’est donc pas une mauvaise chose de limiter leur consommation. Toutefois, c’est bon, et ça fait partie des plaisirs de la vie ! Comment en profiter sans trop impacter sa santé et l’environnement ?

Prendre le temps de cuisiner nos propres biscuits ou gâteaux avec les enfants, en achetant les ingrédients en vrac, naturels et sans additifs ; remplacer le maïs soufflé commercial par des grains en vrac et assaisonnés à la maison ; préparer des croustilles de pitas avec nos épices favorites (mes enfants en raffolent !) ; manger du chocolat noir, confectionné par des artisans d’ici ; et se procurer une machine à crème glacée, que nous pouvons trouver à un prix abordable. Fini les pots de plastique, et plaisir assuré !

 

Défi du mois

Ce mois-ci, je te propose de parler avec ton enfant et de choisir ensemble un élément emballé à remplacer. Comme je l’ai souvent écrit, la première étape est de ne pas tenter d’atteindre la perfection. Le zéro déchet, c’est faire sa part pour protéger l’environnement, et c’est possible de plusieurs façons. Les enfants aussi, grâce à notre aide, apprendront à faire la leur et participer au changement.

 

Mélanie Ruel - allezose.ca


Mélanie Ruel est coach personnel, réviseure et auteure d’Allez, ose !, le guide pour traverser le mur de la peur. Son prochain livre, sur la gestion du temps d’écran chez les enfants, sera publié au printemps 2021. Passionnée de la nature, sa mission est d’élever le niveau de conscience et le sentiment d’urgence du plus grand nombre de gens possible pour protéger l’environnement.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés